Batista touché mais pas coulé
Batista touché mais pas coulé

Batista touché mais pas coulé

Le public s’est déplacé en masse durant les deux jours de compétition sur le magnifique circuit de Bitche. Du spectacle et des rebondissements, telles étaient les saveurs proposées par l’Union Motocyclisme Bitchoise qui fêtait ses 40ans. Une belle réussite pour ce club familial qui continue de perpétuer l’idée que le motocross est du sport avant tout mais également une fête qui se partage en famille.

C’est dimanche qu’avait lieu la cinquième manche du championnat de France National Mx2. Le problème était simple pour le pensionnaire du club de Bitche, Levy Batista, avec 21 points de retard sur le leader parisien Thibault Laurent, il devait profiter de ce round à domicile pour refaire son retard. A trois épreuves de la fin, Batista avouait dans l’édition du dimanche que Bitche pouvait être un tournant du championnat… « Effectivement ce fut le tournant du championnat mais pas dans mon sens malheureusement. Lors de la première manche, en remontant mes adversaires, j’ai tapé dans un obstacle qui m’a stoppé net. Je n’arrivais plus à respirer, les secours m’ont enlevé mon casque et mes lunettes. » Là où beaucoup de pilotes auraient jeté l’éponge, Batista va se rhabiller avec un tour de retard dans l’espoir d’arracher quelques points et montrer que l’abnégation ne fait pas parti de son vocabulaire.

«Je remonte à la porte des points, 21e je crois. Les deux autres manches reflètent notre duel avec Thibaut Laurent, un coup à moi un coup à toi. Pas facile d’avancer avec ça.» Levy Batista Touché dans son orgueil et malgré un mal de ventre, Batista va effectivement terminer deuxième de la seconde manche derrière le champion de France Junior Richard Fura, venu faire une pige victorieuse, et troisième de la finale malgré un départ compliqué. « J’ai perdu 25 points, mais je garde le moral. Terminer sur le podium je m’en fiche je veux gagner et tout donner car on sait jamais ce qui peut se passer en sport mécanique. La prochaine est fin juillet, je vais participer à la finale de l’Elite la semaine prochaine et au championnat d’Europe qui a lieu lors du Grand-Prix de France dans deux semaines. Le niveau est supérieur et si je peux apprendre c’est bénéfique »

Mickael Nicolas héroïque

Les lorrains ont animé ce championnat de France disputé sur une magnifique piste parfaitement préparé par le club. La palme du courage revient au meusien Mickael Nicolas qui montre une nouvelle fois qu’ ‘à 27 ans, il est toujours parmi les plus rapides. Troisième, quatrième puis cinquième sur les trois manches, Mickael Nicolas monte sur la troisième marche du podium derrière Fura et Thibault. L’effort produit sur une piste exigeante a marqué le visage du pilote Yamaha, «Un tour de plus et je tombais d’épuisement, je suis mort» Mickael Nicolas Reparti pour une saison nationale sans préparation, Nicolas grappille des points sur le podium provisoire.

Il redoutait son tracé sablonneux, le frouardais David Devignes (12/12/11) a réalisé sa meilleure performance de la saison avec à la clé un premier top-10. Belle satisfaction pour David qui remonte à la douzième place du provisoire. Tire groupé des autres lorrains avec la douzième place de Mathieu Weber (TTTMC) et la belle treizième de Florian Lambert (MC Mazel). Quentin Nowak termine lui 17e juste devant Quentin Briclot et Macler 20e par épargné par les soucis mécaniques.

En Alsace-Lorraine, du spectacle également avec la victoire de l’alsacien Damien Hezette en Mx1 devant Loïc Ferry et Mickael Neu.

En Mx2, le belge Johnny Magen s’impose facilement devant le duo Johan Keller et Pierre Oudin. Il a toujours le sourire et un sérieux coup de gaz, on a revu avec plaisir Nicolas Leguen sur la piste. Nico a retrouvé la grille de départ avec une belle quatrième place finale. Welcome Back !

Petite pause avant la prochaine épreuve dans deux semaines à Epinal.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier